Accueil

Un esprit voyageur ne peut s’empêcher de faire son sac, choisir une destination et tout quitter, c’est comme un virus.

Je préfère le côté aventureux de la chose car épris de liberté, de volonté de découvrir le monde qui m’entoure, de vivre des choses extra-ordinaires à contrario des gens qui s’enferment délibérément dans le schéma habituel de la vie de tous les jours.

Le pourquoi de ce blog

C’est un outil que j’utiliserai à bon escient, tour à tour pour communiquer avec les gens qui me sont proches, laisser une trace durable des choses que j’aurai vécu en voyage, vous laisser l’occasion de me soutenir ou même vous donner le goût de l’aventure.

Voyage, oui mais encore

Le voyage peut être utilisé pour découvrir des choses, grandir humainement, s’épanouir, aussi bien que pour fuir d’autres choses. Je pense que c’est un peu de tout, il s’agit d’un moyen de grandir par le fait d’aller vers l’inconnu en vivant le moment présent (quand on ne sait pas ce qu’on va vivre dans 10 minutes, on vit presque à la seconde et c’est très excitant pour l’esprit). C’est aussi l’occasion de fuir un monde dans lequel on nous dit que pour être heureux il faut avoir une vie confortable en possédant des choses, ce qui est faux selon moi. Je veux aussi vivre des expériences, rencontrer des gens, échanger avec eux, m’ouvrir à différentes cultures… Découvrir qui je suis.

On peut en parler pendant des jours tellement c’est inépuisable, et je crois que toutes les raisons de ce périple se laisseront découvrir peu à peu au fil de ce blog.

Voyager où?

Je comptes partir pour l’aventure d’ici quelques jours en me laissant porter au gré du vent par l’auto-stop en France, Espagne et Portugal, mais la grande et inévitable destination pour moi sera l’Inde, c’est pourquoi je prendrai un avion volant d’un pays d’Europe jusque dans l’état du Kerala. (sud de l’Inde) De là, je n’ai pas vraiment d’itinéraire précis à part quelques endroits dans lesquels je veux vraiment passer, pour le reste, ce sera vraiment l’envie du moment qui décidera. Une fois mon visa terminé, si tout va bien, je continuerai mon chemin vers des pays tels que le Vietnam, la Thaïlande, la Chine,…

Et dans quelles conditions?

M’éloigner de ce qui conditionne l’homme «moderne», l’obligeant à devenir le parfait consommateur prêt à faire des voyages «all inclusive».

L’idée personnelle est de voyager au plus proche des habitants des pays que je visiterai et donc d’essayer d’éviter les endroits hyper touristiques (je ne les fuis pas non plus, mais ne cherche pas absolument à ne faire que ça), histoire de faire partie du paysage. Le but final restant la simplicité et l’authenticité.

Je veux aussi le faire de la manière la plus économique possible et ça s’harmonise bien avec l’idée de l’aventure. Je préfèrerai donc le logement chez l’habitant rencontré au hasard ou via le Couchsurfing, m’investir dans le Wwoofing. (il s’agit d’une communauté de fermes bio sur le web, présente dans le monde entier et grâce à laquelle on peut obtenir gratuitement le logement et le couvert en échange d’un peu de travail volontaire)

Pour les transports, je privilégierai l’auto-stop et les trains ou les bus, une fois de plus afin d’être en contact avec la vie locale.